updated 09/12/2016 05:38

Lyon - RC Lens : les notes MadeInLens

MadeInLens-Les-notesÀ l'occasion des 8es de finale de la Coupe de France le RC Lens se déplaçait sur la pelouse de l'Olympique Lyonnais, 6ème de Ligue 1, et y a réalisé l'exploit de se qualifier au terme de la prolongation (1-2). Les Gones ont ouvert le score rapidement par Jimmy Briand, bien servi par Miguel Lopes (9'). Excès de confiance ou manque de concentration, les Lyonnais ne doubleront jamais la marque malgré quelques opportunités. Le RC Lens reviendra au score sur pénalty, obtenu par Adamo Coulibaly et transformé par Pierrick Valdivia dans les arrêts de jeu (90'+3). La prolongation sera fatale aux hommes de Rémi Garde, Jean-Philipe Gbamin donnant la qualification aux Sang et Or sur un corner de Benjamin Bourigeaud (95').

Ce vendredi, ce sont Iban et Samuel, rédacteurs pour MadeInLens, qui livrent leurs avis sur la prestation individuelle de chaque joueur lensois, du coaching d'Antoine Kombouaré et de la qualité du match réalisé par l'Olympique Lyonnais.

Alphonse Aréola :

- Note d'Iban : 8/10

L’homme du match incontestablement. En première période il a stoppé les tentatives de Clément Grenier et Bafétimbi Gomis. Il permet ainsi au Racing de rentrer aux vestiaires à la pause avec seulement un but de retard. Très sûr également dans ses sorties aériennes.  

- Note de Samuel: 7/10

On savait qu’à lui tout seul il était capable de décourager les attaquants de Ligue 2, on a eu la confirmation hier que le portier lensois avait les qualités pour se frotter au plus haut niveau. Les Sang et Or n’étaient pas au mieux en première période et Alphonse Aréola leur a permis de ne pas sombrer et a maintenu l’espoir.

 

 

Jean-Philippe Gbamin :

- Note d'Iban : 6/10

Avant les prolongations et son but qui offre la qualification au Racing, le jeune lensois, repositionné latéral droit, s’est montré plutôt discret. Trop timide, il a joué la plupart de ses ballons en retrait et n’a pas beaucoup apporté sur le plan offensif.

- Note de Samuel : 6/10

La liberté laissée à Henri Bedimo en première période l’a considérablement mis en difficulté. La remise en place du bloc défensif lensois après la pause lui a facilité un peu la tâche. Pendant les prolongations, il s’élève au dessus de la défense lyonnaise pour qualifier le RC Lens alors, dans l’euphorie, on lui gonfle un peu sa note.

 

Alaeddine Yahia :

- Note d'Iban : 7/10

Ces matchs là, le défenseur tunisien les adore. Et ça s’est vu. Précieux dans les airs et solide défensivement, Alaeddine Yahia a livré un vrai combat au sein de la défense centrale lensoise. Il a notamment dégagé plusieurs ballons chauds. À noter également sa bonne entente avec Loïck Landre.

- Note de Samuel : 6/10

Une prestation moins solide qu’à l’accoutumée. Le Tunisien a semblé un peu tendu et pas très serein, il a même fait preuve d’inattention parfois. Il s’est tout de même repris en seconde période.

 

Loïck Landre :

- Note d'Iban : 7/10

Comme son compère en défense centrale, Loïck Landre a lui aussi livré une belle prestation. Présent défensivement, il s’est montré très solide, notamment sur les duels aériens. En l’absence d’Ahmed Kantari, Loïck Landre est en train de marquer des points.

- Note de Samuel : 7/10

Plus discret que son partenaire de défense centrale mais son placement a été intelligent, ses interventions efficaces. Serein, il a parfaitement contenu les attaquants lyonnais.

 

Benjamin Boulenger :

- Note d'Iban : 6/10

Moins incisif que peut l’être Ludovic Baal sur le plan offensif, le jeune latéral lensois a eu le mérite de s’accrocher et de tenir son poste défensivement. Quelques maladresses et imprécisions techniques qui ternissent sa prestation globale.

- Note de Samuel : 5/10

Il a souffert. On ne l’a pas senti très sûr, peut-être impressionné par l’enjeu. Sur le but lyonnais, Miguel Lopes a tout le loisir d’ajuster son centre.

 

Jérôme Le Moigne :

- Note d'Iban : 6/10

Son retour au milieu de terrain a fait du bien à l’équipe. Jérôme Le Moigne a notamment été précieux dans l’orientation du jeu. Mais comme le reste de l’équipe, il a souffert en première période durant laquelle il aura beaucoup couru dans le vide.

- Note de Samuel : 6/10

La qualification lensoise ne doit pas nous faire oublier la première période calamiteuse du milieu de terrain lensois. Comme Benjamin Bourigeaud et Pierrick Valdivia, il a été complètement dépassé par l’agressivité, la technicité et la vivacité des Lyonnais. Il s’est repris en seconde période. En défendant très bas, il a su prêter main forte à sa défense à quelques reprises.

 

Benjamin Bourigeaud :

- Note d'Iban : 6/10

Le jeune milieu lensois progresse. Et cela s’est vu hier. Présent à la récupération, Benjamin Bourigeaud a pu faire apprécier sa belle qualité de centre, notamment sur les coups de pied arrêtés où les Lensois se sont montrés dangereux. Une première période tout de même plus compliquée, à l’image de toute l’équipe lensoise.

- Note de Samuel : 7/10

Si on oublie le début de rencontre, le jeune lensois a semblé à l’aise dans se milieu à 3. Disponible, agressif, serein, juste, il a grandement participé à la conquête du milieu de terrain par les Lensois en seconde période.

 

Pierrick Valdivia :

- Note d'Iban : 6/10

Après une première mi-temps difficile, l’ancien lyonnais s’est bien rattrapé lors du deuxième acte. Plus présent à la récupération, il a également fait preuve de beaucoup de sang-froid au moment de transformer le pénalty dans les arrêts de jeu. Lors des prolongations, il a même failli doubler la mise. Et c’est sa frappe détournée en corner qui amène le second but des Sang et Or.  

- Note de Samuel : 6/10

À l’image de l’ensemble de ses coéquipiers, il s’est bien repris après la pause. En se montrant plus pressant, il a su gêner la construction du jeu lyonnais. Il n’a pas tremblé pour transformer le penalty dans le temps additionnel. Malgré les crampes, il a tenu jusqu’à la fin du match.

 

 

Pablo Chavarria :

- Note d'Iban : 5/10

Comme d’habitude, le milieu argentin s’est beaucoup dépensé. Mais à force de répéter ce genre de prestations, Pablo Chavarria se fatigue. Et hier, on l’a senti moins en jambe. Il a notamment eu du mal à se défaire des défenseurs lyonnais, malgré une belle échappée sur le côté gauche en début de match. Remplacé à la 67ème minute par Dème Ndiaye qui aura apporté sa vitesse et sa technique sur le front de l’attaque en fin de match.  

- Note de Samuel : 6/10

L’Argentin a eu quelques belles occasions, comme sa tête en début de 2e période, mais sur son côté, il a été plus discret. Défensivement, il a été moins présent qu’à l’accoutumée. Remplacé par Dème N’Diaye (6/10) en fin de match qui n’a pas trop eu l’occasion de se mettre en évidence et a surtout compensé la sortie de Wylan Cyprien quand les Lensois se sont retrouvés à 10.

 

Lalaïna Nomenjanahary :

- Note d'Iban : 7/10

Très bon match du milieu gauche lensois, qui aura été un des seuls à apporter le danger en première période. Grâce à sa vitesse et sa grosse activité sur son côté, Lalaïna Nomenjanahary a énormément gêné la défense lyonnaise. Remplacé par Wylan Cyprien à la 81ème minute,qui a lui aussi fait du bien à l’équipe en apportant sa fraîcheur et sa technique. Blessé à la cheville lors des prolongations, il a malheureusement du quitter le terrain sur une civière, laissant ses coéquipiers finir le match à dix.  

- Note de Samuel : 7/10

Lalaïna Nomenjanahary a été le seul danger lensois dans le jeu. Par sa vivacité, il a souvent pris le dessus sur ses adversaires même s’il a parfois pêché dans le dernier geste. Remplacé par Wylan Cyprien en fin de match qui a laissé ses partenaires à 10 après sa blessure.

 

Danijel Ljuboja :

- Note d'Iban : 5/10

Un match difficile pour l’attaquant lensois. Malgré une bonne conservation de balle, Danijel Ljuboja s’est souvent trouvé isolé devant. Il a éprouvé des difficultés à peser sur la défense lyonnaise. Remplacé à la 67ème minute par Adamo Coulibaly qui a fait énormément de bien à l’équipe après son entrée, de par son physique et sa présence. Il a beaucoup donné et c’est lui qui obtient le pénalty dans les arrêts de jeu après un bon débordement côté gauche.

- Note de Samuel : 5/10

Par son travail, le Serbe a servi de point d’appui aux offensives lensoises. Mais positionné seul en pointe, il était censé créer le danger devant le but lyonnais, ce qu’il n’a jamais été en mesure de faire. Remplacé par Adamo Coulibaly (7/10) qui a beaucoup gêné les Lyonnais par sa puissance. Il offre les prolongations aux Lensois en provoquant le penalty dans le temps additionnel.

 

Le coaching d'Antoine Kombouaré :

- Note d'Iban : 7/10

Le coach lensois a bien fait de laisser au repos Ludovic Baal en vue du championnat. Très influent depuis le début de saison et souvent utilisé, le latéral gauche lensois a bien été suppléé par Benjamin Boulenger. À noter également les bonnes entrées de Dème Ndiaye et d’Adamo Coulibaly, qui ont su redynamiser une attaque lensoise un peu émoussée en fin de match. Enfin, les joueurs hier y ont cru jusqu’au bout et ont montré une grosse solidarité pour tenir ce résultat. Un état d’esprit prôné notamment par Antoine Kombouaré depuis le début de saison. C’est donc important de le signaler.  

- Note de Samuel : 5/10

Danijel Ljuboja avait retrouvé une place de titulaire en pointe de l’attaque lensoise. Un mauvais choix d'Antoine Kombouaré. Dans quelle mesure, les consignes de Kombouaré sont-elles à l’origine de la première période catastrophique du milieu de terrain lensois ? Le repositionnement de Pierrick Valdivia a ensuite contribué à une meilleure 2ème période. Au niveau des changements, l’entrée en jeu d'Adamo Coulibaly apparaissait comme une évidence étant donnée la prestation de Danijel Ljuboja. Dème N’Diaye et surtout Wylan Cyprien n’ont pas vraiment eu l’occasion de se montrer à leur avantage.

 

La prestation de l'Olympique Lyonnais :

- L'avis d'Iban :

En première période, les Lyonnais ont bien fait tourner le ballon et ont parfaitement utilisé la largeur du terrain. Des joueurs comme Maxime Gonalons et Clément Grenier ont été très influents. L’ancien lensois Henri Bédimo a montré également une belle activité sur son côté. Mais après la pause, les hommes de Rémi Garde ont certainement trop voulu gérer ce résultat. Surpris et sonnés par l’égalisation lensoise, les Lyonnais n’ont jamais semblé en mesure de réagir, encore plus après le deuxième but du Racing.  

- L'avis de Samuel  :

Vue la supériorité affichée par les Lyonnais en début de match, on pouvait craindre le pire pour les Lensois : la technicité de Clément Grenier, la rapidité de Bafétimbi Gomis, la liberté des latéraux… autant d’arguments qui auraient dû permettre aux hommes de Rémi Garde de se mettre rapidement à l’abri. Au lieu de cela, les Lyonnais ont progressivement baissé le pied au fur et à mesure que les Lensois sont entrés dans leur match. Constamment mis en difficulté sur les coups de pieds arrêtés lensois, les protégés du président Aulas finiront par céder sur un corner de Benjamin Bourigeaud.

Iban, Samuel et Christopher

Image : DavidB Art-Design

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.