updated 09/12/2016 05:38

La parole à : Benjamin Bourigeaud

Benjamin-Bourigeaud-RC-Lens-2Apparu régulièrement dans le groupe du RC Lens en fin de saison passée en raison des nombreux forfaits, Benjamin Bourigeaud a connu une période difficile en ce début de saison. Lors du premier match de préparation des Sang et Or à Albertville, contre le Nîmes Olympique le 6 juillet dernier, le jeune milieu de terrain était aligné d'entrée et, après vingt minutes de jeu où il s'était montré très à son avantage, il sortait sur une civière, la clavicule fracturée lors d'un choc.

Après de longues semaines de rééducation, Benjamin Bourigeaud a repris l'entraînement à la mi-septembre et a même retrouvé la compétition avec la réserve du RC Lens. Désormais, le milieu de terrain espère rattraper le temps perdu et, surtout, retrouver rapidement son niveau. En tout cas, si cette blessure l'a affecté sur le moment, elle n'a en rien remis en cause ses objectifs et son ambition, comme il le confie dans cette interview accordée en exclusivité  à MadeInLens.com.

 

Après ta blessure lors de la préparation estivale, comment te sens-tu aujourd'hui ? Comment s’est passée ta rééducation ?

« Au départ, j’ai eu un peu de mal parce que j’ai beaucoup souffert de la blessure. Mentalement, j’ai toujours essayé garder le moral. En plus, j’avais mes amis et ma famille qui m’ont aidé à surmonter ça. J’ai repris l’entraînement avec la CFA et j’ai fait un match contre Chambly. Malheureusement, on a perdu. Mais sinon, j’ai repris aussi les entraînements avec les pros et tout se passe bien. J’ai repris confiance en moi et je n’ai pas d’appréhension. C’est le principal pour moi. »

Le fait de manquer la préparation estivale t’a empêché de commencer la saison avec les pros, d’avoir du temps de jeu et de montrer ce que tu valais. Est-ce que cela a été un coup dur psychologiquement pour toi ?Benjamin-Bourigeaud-RC-Lens-blessure

« Quand j’ai fait le stage de préparation, le coach n’était pas encore arrivé et, quand il est arrivé, j’étais blessé. Je n’ai pas pu montrer ce que je savais faire sur le terrain. Je n’ai pas pu montrer mes qualités. Le coach n’a pas pu voir ce que je pouvais apporter au sein du groupe. C’est vrai que c’est un coup dur mais on va essayer de remonter la pente et de revenir au meilleur niveau possible. »

Il n'est jamais évident de revenir après une longue blessure. Entre les soins, le repos, la rééducation et le temps de jeu qu'il te faudra pour retrouver la forme optimal, il va falloir du temps. Tout ce temps sans jouer remet-il en question tes ambitions ou les objectifs que tu t'étais fixé pour cette saison ?

« Non, ça ne remet pas en question mes ambitions et mes objectifs. Cela me donne encore plus envie de me montrer. Je suis parti avec l’envie de gagner ma place au sein du groupe et, malheureusement, je me suis blessé. Là, je viens de reprendre les entraînements et les matchs. Donc j’essaie de faire le maximum. Ça m’a perturbé au début mais j’ai repris confiance en moi. Ça me donne envie de faire davantage, de travailler plus. Aujourd’hui je travaille plus que le groupe pro parce que, de temps en temps, je fais les entraînements avec les pros et, quand ils sont au repos l’après-midi, je m’entraîne avec la CFA. Ou je demande du travail en plus avec le préparateur physique. »

As-tu eu l'occasion d'en discuter avec le coach Antoine Kombouaré ? Que t’a-t-il dit ?

« Quand je suis revenu de blessure, une semaine après, je me suis entraîné avec eux et on a pu discuter un peu avec le coach. Il m’a dit que, comme on dispose d’un effectif de 26-27 joueurs, il était obligé d’envoyer deux joueurs avec la réserve. Comme je revenais de blessure, il m’a dit qu’il allait m’envoyer avec Dimitri Cavaré. C’est vrai que, sur le coup, ça fait mal mais ça donne envie de travailler davantage. Il nous a également dit que ce n’est parce qu’on était en CFA qu’il ne nous suivait pas. Encore aujourd’hui (interview réalisée ce jeudi, ndlr), je me suis entrainé avec le groupe et tout se passe bien. »

Certains joueurs, dont Alaeddine Yahia, ont parlé de toi après ta blessure, te désignant comme un jeune plein de talent et indiquant que tu aurais probablement une belle carte à jouer à l'avenir. Justement, comment vois-tu ton avenir de ton côté ?

« De mon côté, je vois au jour le jour. J’essaie de faire mon maximum pour gagner ma place au sein du groupe pro. Mon avenir, j’aimerais bien le faire ici à Lens parce que c’est un très grand club et, surtout, c’est le club qui m’a formé. Ça me ferait donc énormément plaisir d’évoluer en pro au RC Lens. Quand on voit encore les matchs et les supporters aujourd’hui, ça renforce encore l’envie de rester au sein du club. »

Envisages-tu donc un prêt lors du mercato hivernal ?

« Non, je n’envisage rien. Personnellement, j’aimerais bien continuer ma carrière ici. Ou plutôt débuter ma carrière ici à Lens. Après, on verra en fonction de ce qu’il va se passer. Je suis sous contrat jusqu’à la fin de la saison. C’est ma dernière année. On verra comment vont se passer les négociations. »

Le RC Lens a vécu cet été de nombreux changements : nouveaux propriétaires, nouveau président, nouvel entraîneur mais également beaucoup de joueurs ont été recrutés lors du mercato estival. Quand on est un jeune joueur formé au club et que l'on veut réussir dans ce club, comment vit-on tous ces changements ?

« On appréhende un peu de savoir comment ça va se passer. Est-ce qu’on va jouer ? Est-ce qu’on va être écarté du groupe ? Mais c’est le métier. Même s’il y a des joueurs qui arrivent, on doit continuer à travailler. Et même plus car on est encore jeune, on peut amener de la fraîcheur au sein du groupe. Au début, c’est vrai que j’appréhendais beaucoup l’arrivée des joueurs. Maintenant, je me suis dit que, si eux avaient leur chance, pourquoi pas moi ? Et c’est pour ça que je continue à travailler, à faire le maximum pour revenir au meilleur de ma forme. »

Comment juges-tu le début de saison du RC Lens ?

« On a fait un très bon début de saison et là, on a eu une phase un peu difficile avec les matchs sans victoire. Il faut qu’on reprenne confiance en nous et ça va revenir petit à petit. À Arles, on a fait un bon match. Enfin, le principal est qu’on n’ait pas perdu. »

 As-tu un modèle au poste de milieu défensif ?

« En ce moment, comme j’ai regardé PSG-OM, j’ai vu Blaise Matuidi qui récupérait beaucoup de ballons et qui allait beaucoup vers l’avant. C’est un travail énorme qu’il fait, parce qu’il bouge beaucoup et on a l’impression que tout passe par lui. J’aime bien aussi Xavi ou Iniesta parce que ce sont des joueurs qui jouent au ballon, qui demandent le ballon dans les pieds et, moi, j’ai un peu ce style de jeu. J’aime bien toucher les ballons, que ça passe par moi. Dans la récupération de balle, c’est vrai que ce que fait Blaise Matuidi, c’est énorme comme travail. »

Interview réalisée par Matthieu pour MadeInLens.com

L'équipe de MadeInLens tient à remercier chaleureusement Benjamin Bourigeaud
pour sa sympathie et sa disponibilité pour réaliser cette interview. 

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.