updated 05/12/2016 14:28

Jean-François Fortin explique son recours auprès de la LFP

SM-Caen-Jean-Francois-FortinAlors que le Stade Malherbe de Caen a déposé un recours auprès de la LFP pour obtenir un dédommagement en raison de la situation illégale de l'AS Monaco qui privé de montée le club normand la saison dernière, le président caennais, Jean-François Fortin, explique les motivations de ce recours pour Sport24.

Confirmez-vous les informations parues dans L’Equipe mercredi au sujet d’un «recours gracieux» déposé par votre club auprès de la LFP ?
Jean-François Fortin : Oui. Je confirme. Tout le monde en parle depuis longtemps. Il y a une loi en France qui dit que pour participer au championnat de France, il faut avoir son siège en France. La situation de Monaco est illégale. Or, si Monaco n’avait pas été là, Caen aurait été troisième et serait remonté en première division. Malheureusement, on a fini quatrième et on est resté en deuxième division. Il y a donc un manque à gagner pour moi.

Ne craignez-vous pas de passer pour un «mauvais joueur» avec ce recours ?
Non car j’avais annoncé la couleur en cours de championnat la saison dernière, alors même que nous étions deuxièmes. L’Equipe a sorti l’information ce matin (mercredi), mais je peux vous affirmer qu’au sein de la Ligue et de mes collègues présidents qui y siègent, tout le monde était au courant de ma position. Par ailleurs, je crois sincèrement que si ce n’était pas le Stade Malherbe qui avait terminé quatrième, d’autres présidents de clubs que je connais feraient aujourd’hui la même démarche.

Lire l'article : Caen réclame des dédommagements à la LFP

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.