updated 09/12/2016 16:16

Gervais Martel : « Ça me rend fou furieux »

Gervais Martel RC Lens 26Au micro de France Bleu Nord ce lundi soir et depuis Bakou, Gervais Martel est revenu sur les problèmes extrasportifs du RC Lens, notamment l'enquête menée par la DNCG sur les fonds apportés cette saison sur les comptes lensois et sur les soupçons de duperie de la DNCG qui planent au-dessus du club Sang et Or. Comme on peut s'y attendre, le président lensois réfute toute irrégularité et confirme sa volonté de tout faire pour pérenniser le club.

L’enquête menée par la DNCG et les soupçons de duperie de la DNCG

« Pourquoi pas. Ça me rend fou furieux. Je vous remercie de m’inviter pour pouvoir m’expliquer. Quand on écrit un certain nombre de choses, on dit toujours que « les écrits restent. » Je préfère donner mon engagement au niveau de la parole plutôt que de laisser dire un certain nombre de choses.

D’abord, on nous compare au Havre. J’ai beaucoup de respect pour Jean-Pierre Louvel, ça n’a rien à voir mais, d’un côté, il y a quelqu’un qui n’a pas mis un « rond de carotte », son actionnaire potentiel Christophe Maillol, et de l’autre on a un actionnaire qui a mis 24 millions d’Euros. Je ne comprends pas très bien pourquoi aujourd’hui, il y a un comparatif comme ça. »

« Ensuite, je voudrais dire à vos auditeurs qu’à chaque fois que je me déplace en Azerbaïdjan, je me fais accompagner soit de dirigeants du club, soit par des juristes compétents – en l’occurrence un grand cabinet d’affaires parisien qui a traité dès le départ l’opération de cession de Crédit Agricole à Hafiz Mammadov. Ils m’accompagnent à chaque fois, sur toutes les réunions. On travaille aussi derrière sur des échanges de mails,

Et quand je ne suis pas accompagné par ces gens-là, je suis accompagné par l’ambassadeur d’Azerbaïdjan en France ou celui de France en Azerbaïdjan. Vous pensez bien que ces gens-là sont d’une grande probité, ils ont « pignon sur rue » par leur poste ou leur fonction. Tout ce qui a été fait et donné à la DNCG, bien entendu, ils en sont garants et j’en suis garant avec eux. C’est incroyable que je puisse lire quelque chose comme cela. »

Gervais Martel : « Je suis scandalisé ! »

« J’ai eu le temps de prendre des notes dans l’après-midi : « Certains proches du dossier disent qu’il peut y avoir des sanctions… » Qui sont ces proches du dossier ? Quand je parle au téléphone, c’est Gervais Martel et je ne fais pas parler le voisin. Il faudrait qu’on puisse donner tous les éléments précis parce que je scandalisé. Je commence à en avoir marre que le RC Lens en prenne plein la tête. On en a déjà assez avec cette saison qui a été catastrophique pour les raisons que vous connaissez, sportivement et financièrement.

J’en ai marre qu’à chaque fois qu’il y a un problème, on dise que c’est le RC Lens. Demain, s’il y a un problème de train, on va dire que c’est de la faute d’un supporter qui l’a fait dérailler. S’il y a un problème sur la route de Vimy qui est très dangereuse, on va dire que c’est Gervais Martel qui a fait une queue de poisson. Trop c’est trop. »

« La DNCG aujourd’hui a un rôle : c’est de s’assurer qu’un club va au bout de la saison. Or, depuis le début de saison, on nous annonce qu’on va déposer le bilan, qu’on n’ira pas au bout. Or, le RC Lens a toujours respecté tous les engagements qu’il a pris, alors qu’on nous assurait en septembre qu’on ne finirait pas la saison. Si maintenant il y a une volonté manifeste de nuire, on va y répondre tranquillement avec nos juristes, avec les gens qui ont participé à tout le travail avec moi. Mais je n’apprécie pas du tout ce qui peut être dit, répété, en plus venant d’un soi-disant site azéri où Hafiz Mammadov aurait dit ça. »

Gervais Martel : « Je ne demande aujourd’hui s’il n’y a pas un acharnement sur le club »

« Et je deviens faussaire à 60 balais ! Je ne sais pas où on se trouve. Je vais donner toutes les réponses s’ils me demandent, à la DNCG, de nous expliquer. Avec nos avocats, avec les gens qui ont participé aux réunions, on donnera toutes les réponses. Ce n’est pas du 100%, mais du 10000% par rapport aux documents qui ont été donnés.

Mais je vais beaucoup plus loin. Je ne demande aujourd’hui s’il n’y a pas un acharnement sur le club. Le recrutement refusé en janvier, je trouve ça invraisemblable. Les notions de dépôt de bilan annoncées au mois de septembre, je trouve ça invraisemblable. Et je ne sais pas comment ça va se terminer, cette histoire. »

Gervais Martel : « Quand j’irai devant la DNCG à la fin du mois de mai... »Gervais Martel RC Lens 23

« Ce que je peux vous dire, c’est que je suis en Azerbaïdjan, pas pour faire du tourisme mais pour trouver la pérennité du club dans les années à venir. C’est ce qu’attendent mes supporters. Ça a déjà été suffisamment compliqué cette saison, à jouer 38 matchs à l’extérieur, tous les problèmes de recrutement qu’on n’a pas réussi à faire… Vous connaissez l’histoire. Mon rôle, c’est d’assurer la pérennité du club pour les années à venir. C’est ce que je vais faire. Et quand j’irai devant la DNCG à la fin du mois de mai, les gens vont être satisfaits au moins sur ce point-là. On pourra donner et prouver les garanties pour continuer.

Et là, on aura du travail : qui sera entraîneur ? quelle équipe on aura ? comment on va bosser l’année prochaine et quels objectifs on va avoir. Je travaille sur ça chaque minute de ma vie.

C’est invraisemblable de lire des choses qui sont totalement erronées, totalement fausses. Et je me réserve le droit d’aller au tribunal, car la justice existe en France. J’espère bien que, le jour où on passera devant la DNCG, il n’y aura pas qu’une petite ligne en disant : « Le RC Lens a été extrêmement correct et leurs documents sont vrais. » Je me réserve le droit d’aller beaucoup plus loin.

Je n’ai rien contre Jean-Pierre Louvel. Il essaie de manager son club du Havre avec difficulté. Moi, je m’occupe de Lens et j’en ai déjà assez. Ce que je voudrais simplement dire, c’est que, plutôt que de chercher la petite bête et que ce soit repris sans essayer de connaître cette vérité que je connais par cœur car on est clean à 30 000%... 

Depuis le début de l’année, c’est peut-être dû à des difficultés depuis le début d’année par rapport à ce qui s’est passé à Lens. Mais les gens qui ont du mal à me croire verront bien ce qui va se passer à la fin du mois de mai avec la DNCG. »

Gervais Martel : « Beaucoup aujourd’hui aimeraient qu’on se casse la gueule »

« Aujourd’hui, trop c’est trop. On a déjà une saison compliquée sportivement, même si j’espère que, dimanche, on va redresser la tête avec le derby. Mon rôle, encore une fois, c’est d’assurer que, dans les années à venir, le RC Lens va continuer à exister, même si beaucoup aujourd’hui aimeraient qu’on se casse la gueule. Et je n’ai pas envie de leur donner raison. 

Je ne sais pas pourquoi. C’est entretenu depuis le début d’année, à cause aussi d’Hafiz Mammadov qui n’a pas respecté ses engagements sur l’année. C’est pour cela que je suis ici aussi. Tout le monde est déçu, crispé et déçu, énervé, mécontent. Je comprends très bien ça. Quand on remonte en Ligue 1 le 15 mai 2014 et qu’on n’arrive pas à garder nos joueurs, qu’on fait partir des joueurs parce qu’on pense qu’on va pouvoir recruter et qu’on ne peut pas parce que l’argent n’est pas arrivé, il y a une somme de choses qui se sont passées depuis 8 ou 9 mois qui font qu’il y a des choses qui partent de travers. Mais je ne peux pas laisser dire des choses comme cela.

On va prouver évidemment que tout ce qui a été dit a été sont des propos déplacés, inadaptés et qui ne correspondent pas à la réalité. Comme je l’ai dit, quand je viens en Azerbaïdjan, je suis toujours accompagné par des hommes de loi, soit pas des hommes de l’Etat français. A partir de là, je suis tranquille. Par contre, laisser dire des choses comme cela, ce serait malvenu de ma part parce que j’ai une volonté sans faille d’assurer la pérennité du club. »

Sur la réalité de l'enquête de la DNCG, Gervais Martel ne dit toutefois rien

« C’est grave. Il peut y avoir toutes les enquêtes que vous voulez : nous, on est droit dans nos bottes. On sait ce qu’on a fait. Le moment venu, on va pouvoir répondre à ces propos qui sortent de « je ne sais où » et qui mettent en cause X ou Y.

Vous savez pourquoi la DNCG s’est posé la question ? Dans un article que vous avez passé dans La Voix du Nord, vous faites parler Hafiz Mammadov sur un site azéri où il dit qu’il n’a jamais signé ces documents, ce qui est une pure connerie. Tous les éléments que nous avons, bien entendu, on les a faits dans le respect total de la législation footballistique française et du droit azéri. Vous ne croyez quand même pas que je me suis amusé à faire une fausse signature ou à remplir quelque chose qui serait faux dans la difficulté dans laquelle se trouve mon club ? D’abord, ça ne fait pas partie de mon fonctionnement et je suis d’une tranquillité incroyable. »

Gervais Martel en remet une louche sur la DNCG

« Comme par hasard, tout sort maintenant. Pourquoi ? Parce que, depuis le départ, on n’avait pas envie que Lens participe au championnat de Ligue 1. Souvenez-vous quand on est relégué en Ligue 2 l’été dernier, on intervient auprès du CNOSF. Que dit la DNCG ? Que le RC Lens ne finira pas la saison. On est fin avril et vous pensez qu’on ne finira pas la saison ? Est-ce qu’on a des retards de salaires ? Des retards de règlement d’URSSAF ? Nos fournisseurs, à fin février, sont tous réglés. C’est incroyable. »

Gervais Martel RC Lens 19« La DNCG a mal digéré la décision du CNOSF. S’ils veulent détruire Gervais Martel, ils le feront mais je ne laisserai pas détruire le RC Lens. Encore une fois, regardez l’interview du président de la DNCG qui date de fin septembre et qui dit que le RC Lens ne finira pas la saison (il y a quelques instants, Gervais Martel évoquait cette interview comme datant du mois de juillet, ndlr). J’ai des sponsors qui m’ont appelé pour me demander s’ils mettaient l’argent ou pas. C’est un scandale, ce qui se passe depuis des mois.

Gervais Martel : « Je commence à en avoir marre qu’on attaque le club sans arrêt »

« Je suis ici à Bakou pour trouver des solutions et je vais les trouver, externes ou internes, par rapport à la pérennité de Lens.

Je pense aussi que les gens qui travaillent avec moi et les garants de l’Etat sont mis en cause. Je ne laisserai pas faire ça. Ce n’est pas possible, surtout quand on me met dans un article avec Le Havre. Entre nous, Le Havre, je m’en fous. J’ai beaucoup de respect pour chaque club et leurs difficultés, mais on compare Maillol à Mammadov. Ça n’a rien à voir : on a un actionnaire qui a mis 24 millions d’Euros dans le club. S’il n’était pas venu, on ne discuterait pas car on serait déjà en 4e ou 5e division. Il a sauvé le club mais, aujourd’hui, il est aux abonnés absents et c’est ce que je lui reproche depuis le début de saison. A moi de régler ce problème-là.

Lens va perdurer, je vous le dis, et ça ne restera pas lettre morte. Je commence à en avoir marre qu’on attaque le club sans arrêt. »

Propos transcrits par Thomas pour MadeInLens

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.