updated 11/12/2016 17:00

Gervais Martel : « Je n'ai pas les 4 millions d'Hafiz Mammadov »

Gervais Martel RC Lens 26Sur France Bleu Nord, Gervais Martel n'a pas manqué d'évoquer longuement les problèmes financiers des Sang et Or et confirme un élément que beaucoup de supporters s'attendaient à voir arriver : Hafiz Mammadov n'a pas respecté son engagement de verser 4,5 millions d'Euros en cette fin de mois de janvier. Et la question se pose concrètement : Hafiz Mammadov restera-t-il l'actionnaire du RC Lens dans les semaines à venir ? En tout cas, le président lensois n'hésite pas à voler dans les plumes de son actionnaire, soulignant ses défauts de paiement multiples et évoquant clairement son envie de changement d'ici à la fin de saison.

« Les comptes du RC Lens, je les maîtrise à 150%. Ou alors, on peut écouter ce qui est dit à droite à gauche avec des gens qui n'y connaissent rien sur les dossiers. C'est le fonctionnement de notre pays, des réseaux sociaux, c'est un certain nombre de choses... Il y a des gens qui ne sont pas impliqués dans le club, moi je le suis depuis 27 ans et je ne suis pas là pour dire : "si on a besoin d'autant, il nous faut quatre fois plus." Moi je suis là pour garantir qu'on va finir la saison. Aujourd'hui, j'ai simplement pris une sécurité.

Hafiz Mammadov s'était engagé à verser fin janvier à verser 4 millons. Je ne les ai pas. Cette situation, elle dure depuis le 15 mai. Mon rôle, encore une fois, c'est de pérenniser le club. Je suis parti du principe que je ne recevrai peut-être rien d'Hafiz Mammadov. A partir de là, je prends des décisions et j'assure la pérennité de mon club. Point final. Vous savez, les gestions internes des sociétés, c'est très compliqué. [...] Sur les finances, c'est ma responsabilité. 

Hafiz Mammadov va-t-il rester à la tête du RC Lens ?

Quand on a un actionnaire qui a 99% des parts d'un club, on est obligé - et c'est normal - de respecter ce que dit l'actionnaire. N'oublions pas que l'actionnaire est intervenu à un moment donné pour sauverr le RC Lens. Maintenant, on est sur une deuxième étape, qui va évoluer dans les semaines qui vont venir : c'est de savoir si, oui ou non et concrètement aussi, si Hafiz Mammadov continue au RC Lens ou si Hafiz Mammadov se retire du RC Lens. Moi, je ne peux plus continuer à travailler comme je travaille, avec ce que je viens de vivre depuis six mois, huit mois ou dix mois, qui ont été extrêmement complqiués, avec un seul objectif : aider mon club au maximum et assurer la pérennité du club. Heureusement, j’ai un relais extraordinaire qui s’appelle Antoine Kombouaré, avec ses joueurs du le terrain. Maintenant, on a réglé le problème pour aller jusque la fin de l'année. Maintenant, on est sur une autre étape, celle de savoir si Mammadov va rester ou non actionnaire du RC Lens. Et je peux vous garantir que je vais m'y employer dans les jours et les semaines qui viennent. 

Je le répète : les sommes sont claires. Quand je dis 20 millions d’Euros (Gervais Martel évoque plus tôt la possibilité de vendre des joueurs pour 20 millions d’Euros lors de ce mercato), c’est même plus que 20. Demain matin, c’est extrêmement facile pour moi de dire : « on vend le fonds de commerce, on assure et puis terminé, on part directement en Ligue 2. Ce n’est pas mon objectif. Mon objectif, aujourd’hui, j’en ai trois.

J’en ai un que j’ai résolu et qui est d’assurer la pérennité du club jusqu’au 30 juin. Le deuxième, c’est que le club se maintienne en Ligue 1 et c’est compliqué. On vient de faire deux bons matchs mais on n’a pris que deux points sur ces deux derniers matchs. Que les gens, les joueurs, mon staff soient sécurisés jusque la fin de l’année.

Et le troisième objectif, c’est évidemment de ne pas recommencer pendant des mois et des mois à voir ce qui s’est passé avec Hafiz Mammadov. Encore une fois, j’ai du respect, car c’est mon actionnaire de référence qui possède le club. Moi, je n’ai que des droits de votes dans le club, qui sont importants mais ne correspondent pas à sa possession financière des parts. A moi de trouver les solutions. J’en ai trouvé d’autres à un moment donné. 

« J’espère qu’avec Hafiz Mammadov, on va trouver des solutions. Et s’il ne les trouve pas, il faudra passer à autre chose. » 

Ça se fera aussi à un moment donné en respect et en discussion. On ne va pas recommencer ce « bin’s » qui se passe depuis huit mois. Je n’en peux plus d’avoir à défendre la parole de mon actionnaire, à répéter ce qu’il me dit et je n’ai jamais inventé une virgule par rapport à ce qui m’a été dit.

Mon rôle maintenant, c’est de dire comment le RC Lens, à partir du 1er juillet 2015, va pouvoir assurer sa pérennité. Et je peux vous garantir que, de la même manière que j’ai trouvé des solutions sur les semaines, sur les mois qui viennent de précéder, on arrivera dans une période qui va être dure avec Hafiz Mammadov. J’espère qu’avec lui, on va trouver des solutions. Et s’il ne les trouve pas, il faudra passer à autre chose. 

Maintenant, on va arriver sur la vérité totale : est-ce que Mammadov continue avec Lens ? Est-ce qu’il a envie de continuer avec Lens ? Est-ce qu’il a la possibilité de continuer avec Lens ? S’il n’en a pas la possibilité, je vous le garantis : je vais trouver un accord avec lui. Aujourd’hui, il y a beaucoup de personnes qui seraient d’accord pour entrer dans le club. Vous pensez bien que je ne suis pas resté les bras croisés non plus depuis cinq à six mois. Mais c’est un autre phase, qui est compliquée et qui est réalisable. » 

Propos retranscrits par Thomas pour MadeInLens

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.