updated 03/12/2016 17:00

Gervais Martel : « J'irai jusqu'au bout et, si le club coule, je coulerai avec »

Gervais-Martel-RC-Lens-19Alors que Gervais Martel a rencontré les supporters du RC Lens hier soir, des propos du président lensois ont filtré et ont été publiés par L'Equipe, confirmant la détermination de Gervais Martel à trouver des solution et à rester à la tête du navire "Racing Club de Lens" même si ce dernier coule finalement. Mais après six mois d'épisodes, de déconvenues incessantes, de retards, de calendrier non-tenu..., il devient très sincèrement difficile (pénible ?) de suivre le président lensois dans son optimisme permanent.

« Antoine Kombouaré veut l'union sacrée car les joueurs ne parlent que de la DNCG dans le vestiaire et ils se préparent à un plan B. » « J'irai jusqu'au bout et si le club coule, je coulerai avec. » « Les solutions viendront de l'Etat azéri et non de Mammadov. »  « Je suis autant supporter que vous. Pourquoi le critiquer ? Ce n'est pas mon rôle. On passera devant la DNCG le 15 ou le 16 décembre mais ce sera réglé avant (...). Ca va le faire, ça va le faire. Nous n'avons aucun retard fiscal. Je vais retourner à Bakou incessamment. L'argent que je vais aller chercher là-bas sera validé par quelqu'un de très haut... » « Hafiz Mammadov s'est fait bloquer 900 millions d'Euros. Jeudi prochain vous aurez un état de l'avancement. Je suis très confiant mais ne le dites pas dehors car on va me dire : « t'es un gros con. » »

Dommage pour Gervais Martel vu que les propos ont fuité... 

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.