updated 03/12/2016 17:00

Gervais Martel : « Je ne vais pas voir Hafiz Mammadov pour jouer au squash »

Gervais-Martel-Hafiz-Mammadov-RC-Lens-03Pour La Voix du Nord, le président du RC Lens évoque ses liens avec Hafiz Mammadov qui, malgré les rumeurs, semblent toujours être au beau fixe. Et Gervais Martel de confirmer son départ pour Bakou cette semaine pour rencontrer son associé azéri et tenter de régler le problème des 2,5 millions d'Euros qui bloquent toute possibilité de recrutement pour les Sang et Or.

- Si vous pouviez remonter en arrière, vous opteriez toujours pour Hafiz Mammadov ?

« Mais absolument ! Sinon je ne serais même pas là à vous parler. On ne pouvait pas prévoir une situation personnelle compliquée un an avant... Il ne faut pas avoir la mémoire courte, on parle de quelqu'un qui a mis 21,5 millions d'euros dans le club, et rien ne dit qu'il ne va pas rebondir... Je vois beaucoup de gens qui parlent mais qu'est-ce qu'ils ont fait ? Aujourd'hui, s'il n'y avait pas eu Hafiz, il n'y aurait pas l'Euro 2016, plus de stade, plus rien... Il faut arrêter de croire qu'on rase gratis. On est dans le monde pro, dans un club qui, en L2, a des structures qui lui font perdre environ dix millions par an. Hafiz est venu et on a pu faire un certain nombre de choses, faire venir Kombouaré... »

[...] - Vous avez annoncé partir mardi pour Bakou. Une rencontre est fixée avec lui ?

« Je vais le rencontrer la semaine prochaine (l'entretien a été réalisé dimanche), mais où, à quelle heure et quand, je ne sais pas encore. Mais je vais le voir. »

- Vous nous rassurez parce qu'à un moment, la communication entre lui et vous était plus que difficile...

« On parle. Hier (samedi), j'ai échangé avec lui par mails, la semaine d'avant je l'ai eu deux ou trois fois par téléphone. Je ne vais pas le voir pour jouer au squash. Je lui ai envoyé le classement de la L1, pas pour remuer le couteau dans la plaie, mais mon rôle c'est aussi de lui faire comprendre qu'il y a urgence, même s'il le sait parfaitement. Je pense que ses affaires évoluent, tant mieux si c'est ça. Il paraît que je cherche quelqu'un pour le remplacer ? Il faut savoir qu'il est actionnaire financier extrêmement majoritaire, c'est son argent... C'est à lui de me dire, on peut faire ça, on ne peut pas faire ça... »

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.