updated 10/12/2016 12:26

Rudy Riou : « La solidarité, de l'humilité et beaucoup de cœur à l'ouvrage »

Rudy-Riou-RC-Lens-03Alors que l'arrivée de Gianluca Curci n'a pas pu être validée, Rudy Riou est redevenu titulaire dans les buts du RC Lens et réalise de bonnes prestations depuis le début de saison. Le gardien lensois évoque ces premières journées de Ligue 1, les valeurs déployées par les Sang et Or, et sourit de voir que la situation actuelle des gardiens lensois, où il est en concurrence avec les deux jeunes portiers de la Gaillette Valentin Belon et Paulo Henriques de Pinho, lui rappelle ses débuts... sauf que c'était lui le jeune.

Vous êtes invaincus depuis trois matchs. Commencez-vous à avoir un peu de certitudes quant à la suite de ce championnat ?

« La seule certitude que l'on peut avoir, c'est qu'il faut être à cent pour cent pour chaque match ! Si l'on ne met pas tous les ingrédients au niveau de l'engagement et de la combativité, cela sera difficile pour nous. »

Avec un effectif aussi réduit, la situation doit paraître assez inhabituelle ?

« Oui, c'est une situation particulière mais, aujourd'hui, on est obligé de s'adapter. On met, par exemple, un peu moins d'intensité à l'entraînement, tout en essayant de produire le meilleur travail possible. »

Quels seraient, selon toi, les points forts de cet effectif lensois ?

« La solidarité, de l'humilité et beaucoup de cœur à l'ouvrage ! Ce sont les termes qui reviennent le plus souvent et qui nous définissent le mieux. Il y a peut-être aussi la complémentarité : c'est la deuxième année où nous évoluons tous ensemble. On commence à bien se connaître et, malgré la perte d'éléments importants durant le mercato estival, cela peut être une force pour un groupe. Il n'est pas toujours évident d'intégrer une recrue. »

Tu as été mis en difficulté sur certains bouts de match en fin de saison dernière. Cette saison, en Ligue 1, cela se passe plutôt bien. Comment vis-tu cette situation ?

« C'est une situation bénéfique pour moi : je suis heureux de pouvoir évoluer en Ligue 1, et de faire, pour l'instant, de bonnes prestations. Je pense aussi que, cette année, nous disposons d'une bonne assise défensive. On est bien tous ensemble, et on travaille les uns pour les autres. Cela facilite forcément le travail des défenseurs et du gardien. »

Cela ne fait pas bizarre d'être en concurrence avec des gardiens aussi jeunes ?

« Cela me replonge seize ans en arrière, lorsque c'était moi qui était en concurrence avec les « vieux » qui étaient devant moi [sourire]. »

Tu es l'un des rares joueurs expérimentés de ce groupe. Cela te tient-il à cœur de partager cette expérience avec les jeunes ?

« Oui, si d'aventure il y a besoin. Mais, aujourd'hui, je pense que l’insouciance des jeunes est un atout. Un atout dans une certaine mesure car il faut quand même, derrière, pouvoir la canaliser. C'est là que moi, Ahmed [Kantari], Dème [Ndiaye] et Jérôme [Le Moigne], nous essayons d'intervenir. »

Source : RCLens.fr

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.