updated 09/12/2016 16:16

RC Lens-EA Guingamp : Scénario catastrophe

RC LensPremier match à domicile cette saison, et première désillusion pour les Sang et Or. Après une défaite inaugurale à Nantes, la semaine dernière, les Lensois recevaient un autre concurrent direct, l'En Avant Guingamp. Pour l'occasion, Antoine Kombouaré a procédé à un seul et unique changement, Benjamin Bourigeaud cédant sa place dans le onze de départ à Pierrick Valdivia. Pour le reste, on reprend les mêmes et on recommence. Enfin presque, puisqu'au coup d'envoi le bloc lensois se positionne en 442. Adamo Coulibaly épaulant Yoann Touzghar sur le front de l'attaquant, décalant de fait Alharbi El Jadeyaoui sur le flanc gauche de l'attaque artésienne.   

 

 

 

Lens : Riou – Gbamin, Landre, Kantari, Baal – Chavarria (Guillaume, 77’), Valdivia, Le Moigne (cap.), El Jadeyaoui (Cyprien, 80’) – Touzghar, Coulibaly (Nomenjanahary, 70’).
Remplaçants : Belon (g.), Cavaré, Bourigeaud, N’Diaye.

Guingamp : Samassa – Jacobsen, Kerbrat, Sorbon, Baca – Dos Santos, Giresse (Marvaux (66’), Mathis (cap.), Beauvue – Mandanne (Yatabaré, 57’), Schwartz.
Remplaçants : Lössl (g.), Angoua, Sankoh, Lemaître, Douniama.

 

Une très longue mise en route

Face à un public de la Licorne encore en rodage, c'est une équipe lensoise bien timorée qui entame le match. A tel point que le premier frisson est lensois, quand Claudio Beauvue profite d'une erreur de relance d'Ahmed Kantari pour se présenter seul face à Rudy Riou, mais le gardien lensois repousse le danger en corner. Un premier sauvetage qui fut loin d'être le seul dans ce premier acte. Les Lensois peinent à conserver le ballon et le manque de mouvements des joueurs offensifs pénalisent le double pivot, Jérôme Lemoigne-Pierrick Valdivia, qui pourtant efficace à la récupération, peine à transformer le jeu et à donner de la vitesse aux transmissions. Derrière, Jean-Philippe Gbamin montre de nouvelles largesses face à Thibault Giresse ou Claudio Beauvue, heureusement, Loick Landre, auteur d'un excellent match, veille au grain. Il faudra au final attendre la 39e minute de jeu pour que les Lensois se montrent réellement dangereux. Suite à un rush de Touzghar au niveau du rond central, le ballon arrive jusqu'à El Jadeyaoui, qui non sans mal, parvient à se mettre dans le sens du jeu et à adresser un centre à Adamo Coulibaly. Positionné au second poteau, le numéro 9 lensois place une volée qui s'écrase sur le montant de Samassa, qui avait auparavant dévié le ballon. C'est la seule et unique occasion lensoise de cette première période. Lens reproduit alors le même match que le week-end dernier.

 

En amélioration... jusqu'au coup de massue guingampais

Au retour des vestiaires, les hommes d'Antoine Kombouaré prennent progressivement le match à leur compte. Le danger se fait moins présent sur les buts de Rudy Riou, tandis que Yoann Touzghar et Alharbi El Jadeyaoui se montrent plus présents au sein de l'entrejeu. Les décrochages de l'ex-Amiénois aspirent la défense centrale guingampaise libérant alors de vrais espaces pour ses coéquipiers. Malheureusement, ni Adamo Coulibaly, ni Pablo Chavarria, ne profitent du travail dos au but de l'avant-centre artésien. Plutôt absent sur le plan offensif en première mi-temps, les latéraux apportent désormais leur contribution dans l'animation. Lens semble progressivement prendre l'ascendant sur son adversaire, mais sans jamais trouver la faille. Ni Baptiste Guillaume, ni Wylan Cyprien, tous les deux entrés en cours de match, ne se montrent assez précis afin d'ouvrir le score. Et comme souvent dans ce genre de situation, le manque de réalisme finit par se payer cash. C'est suite à une nouvelle erreur de relance de Kantari, que Yatabaré récupère le ballon aux abords de la surface de réparation lensoise, l'international malien décroche alors une frappe que Riou ne peut que repousser dans les pieds de Douniama, qui opportuniste, n'a plus qu'à pousser le ballon dans le but vide. A trop jouer avec le feu, les Lensois ont fini par s'y brûler, laissant un vrai goût amer aux 9,512 supporters ayant fait le déplacement jusqu'à Amiens.

Avec deux défaites en autant de match, les Lensois entament la saison de la pire des manières qui soit. Il faudra réagir dès la semaine prochaine, dans un déplacement de tous les dangers à Gerland, où Lens affrontera un candidat au podium, l'Olympique Lyonnais. Reste désormais à savoir avec quelle équipe le RC Lens abordera son troisième match d'une saison 2014/2015 qui s'annonce déjà périlleuse. 

 Romain PECHON, correspondant à Amiens pour MadeInLens.com

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.