updated 09/12/2016 14:36

Le RC Lens au stade de la Licorne : ça coince entre les deux clubs

Stade-de-la-Licorne-Amiens-03Alors que le RC Lens a trouvé son stade, la signature de la convention entre Amiens Métropole, le club lensois et l'Amiens SC pose problème. Et c'est entre les deux clubs que le souci se situe pour la location du stade de la Licorne, comme l'explique Alain Gest, le président d'Amiens Métropole, pour le Courrier Picard.

Pourquoi aucune convention n’a encore été signée entre le RC Lens et l’Amiens SC ?

Il y a une dizaine de jours, Lens s’est intéressé à Amiens pour jouer à la Licorne. En ce qui nous concerne, la Métropole, on a trouvé ça intéressant en termes d’images et de notoriété pour la ville. On a organisé une réunion rapidement entre les dirigeants et les deux clubs. On est assez vite tombés d’accord, notamment au niveau financier. Je souhaitais qu’il y ait une location de stade et je n’en faisais pas une histoire d’argent. Je voulais surtout que cela ne nous coûte rien. Tout ce qui sera à la charge des dirigeants lensois, à savoir la location du stade, l’électricité et la pelouse, s’il faut la refaire, est acté. On a voulu aussi quelques places pour faire plaisir à des jeunes footballeurs amiénois. La venue de Lens valorise la ville. On va en parler positivement.

En mettant toutefois des garde-fous par rapport à l’Amiens SC...

Bien évidemment, la venue de Lens ne doit pas se faire au détriment de l’Amiens SC. Club pour lequel Amiens Métropole fera encore des efforts pour lui permettre de remonter en Ligue 2. Ce sera la dernière fois. On a donc dit aux dirigeants lensois, dont le président Gervais Martel que j’ai eu au téléphone, que la mise à disposition du stade pouvait se faire, à condition de prendre en considération un certain nombre de conséquences que leur venue allait entraîner au niveau du club amiénois.

Manifestement, ça coince entre les deux clubs...

L’affaire n’est toujours pas réglée. Avec la Métropole et le club lensois, c’est réglé. Une proposition écrite a été faite par la Métropole et je l’ai corrigée sur un certain nombre de points. Ceux-ci n’ont pas été discutés par M. Xavier Thuilot, directeur général adjoint de Lens. En revanche, ce qui me pose problème, ce sont les deux clubs. Lens n’a peut-être pas bien pris conscience que le stade n’est pas inoccupé. Il est occupé et il y a nécessité de trouver un bon accord. Du côté amiénois, il faut des prétentions financières raisonnables, tout en prenant en compte bien sûr les conséquences, les dédommagements divers et variés. Je sais qu’il y a des raisons d’être prudent car on a appris, par exemple, que la régie publicitaire de Lens avait commencé à démarcher les sponsors d’Amiens. Ce n’est pas concevable et je souhaite que cela soit très clairement indiqué dans la convention qu’on signera à trois avec Lens et l’ASC. Si cette clause n’est pas respectée, il y aura une amende, sinon ce sera l’arrêt immédiat de l’utilisation du stade la Licorne. Ensuite, d’autres points doivent être pris en compte, sans doute, mais à un prix raisonnable. Ce samedi matin, il y a une réunion au sommet entre les deux clubs et mon directeur de cabinet.

 

Lire aussi : Stade de la Licorne : le RC Lens peut-il se retrouver sans stade ?

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.