updated 03/12/2016 17:00

Une victoire lensoise totalement méritée face à un pensionnaire de Ligue 1 en Coupe de France

RC-Lens-SC-Bastia-Coupe-de-France-16e-de-finaleCe mardi en fin d'après-midi, le RC Lens recevait le SC Bastia pour le compte des 16e de finale de la Coupe de France.

Un choc aux avant-goûts de Ligue 1 qui permet aux Lensois de se sonder face à une équipe de l'élite actuellement classée 12e.
Même si l'objectif n'est pas à la coupe mais au championnat et la montée en Ligue 1, le racing, en cas de victoire, pourrait évoluer à nouveau face à une équipe de l'élite et pourquoi pas le voisin et rival lillois.
Côté bastiais on notait l'absence de nombreux cadres comme Mickaël Landreau, Djibril Cissé, Adama Ba, Sambou Yatabaré et Milos Krasic mais les corses pouvait compter sur l'ancien lensois Toifilou Maoulida qui n'a pour autant pas encore ouvert son compteur en championnat.
Côté lensois, Antoine Kombouaré a fait le choix de ne pas retenir Yoann Touzghar alors que Ahmed Kantari et Jean-Philippe Gbamin étaient suspendus. Pour autant, il pouvait compter sur le retour de Edgar Salli et Wylan Cyprien pour dynamiser le jeu lensois dans l’entre-jeu.

Un RC Lens libéré et dominateur en première période.

Le coup d’envoi est donné par les Bastiais.
La première occasion sera lensoise et rapide. Dès la 3e minute, Chavarria hérite d'une passe en profondeur côté droit et centre pour Coulibaly. La tête de l'attaquant lensois n'est pas assez puissante et finit dans les bras du gardien.
Côté bastiais, on tente les ouvertures de loin mais le Racing est bien en place.
Le Moigne sera tout proche d’ouvrir le score avec une superbe tête au premier poteau sur un corner de Bourigeaud mais Leca sort une belle parade.
Lens domine cette entame de match et propose un beau jeu ponctué de passes précises et d'appels essentiellement côté droit.
La réaction corse est longue à arriver avec Raspentino qui enchaine contrôle, tir mais sa tentative est contré par Yahia à l'entrée de la surface. Mais c’est le Bastiais Ilan qui s’illustre coup sur coup avec un premier tir à l'entrée de la surface, mais Riou est vigilant. Puis à la 34e Ilan, toujours lui, allume Riou à l’entrée de la surface. Le portier lensois, vigilant détourne le ballon sur sa barre transversale… (34’)
Les Lensois tenteront encore durant le reste de la première mi-temps mais sans parvenir à ouvrir le score.
Les deux équipes rejoignent donc le vestiaires sur le score de 0 à 0 malgré un début d’explication entre Ljuboja et Khazri.

Des Sang et Or qui n'auront jamais baissé les bras

Le Racing démarre la seconde période comme il a fini la première. Un jeu propre et offensif, les bastiais ont du mal à sortir de leur moitié de terrain. 
C’est Ljuboja qui lance les hostilités bien servi par Adamo Coulibaly. Malheureusement son tir est trop croisé et passe de peu à côté.
Vient ensuite le tour de Bourigeaud de tenter sa chance. Il est bien servi au second poteau par un centre puissant de Coulibaly mais son tir passe au dessus de la lucarne.
Après 60 minutes intenses, Kombouaré fait sortir Ljuboja et Bourigeaud qui sont remplacés par N’Diaye et Salli. Une coupure qui sera fatale pour les Lensois.
Après un une-deux côté droit, Khazri arrive lancé plein axe et place une tête hors de portée de Riou qui ne peut rien faire. (0-1; 61ème)
Les Lensois ne sont pas démoralisés pour autant. Ils repartent à l’attaque avec, notamment, un Chavarria très remuant qui multiplie les appels et les dribbles mais la finition n’est pas au rendez-vous jusqu’à…
La 87e minute de jeu. Corner tiré par Cyprien au premier poteau légèrement dévié par Yahia et c’est l’inévitable Pablo Chavarria qui place son plat du pied hors de portée du portier corse. (1-1; 87e).
Lens est même tout proche de prendre l’avantage. Sur un malentendu, Leca est percuté à la tête et reste au sol, le ballon reste en jeu et les Lensois manque le cadre de peu sur une tête de Coulibaly.
La fin du match est sifflé, les deux équipes nous offrent le droit à une prolongation.

N'Diaye le sauveur!

Le Racing attaque la prolongation avec, certes, les jambes lourdes mais toujours autant de détermination. N’Diaye tente rapidement un retourné sur un centre de Chavarria mais son tir part en cloche au dessus du but.
Ce n’est que partie remise. A la 93e, N’Diaye progresse sans être gêné jusqu’à l’entrée de la surface. Il arme et envoie un missile de toute beauté en pleine lucarne. Leca ne peut rien faire et Lens prend l’avantage.
Il reste encore quand même plus de 25 minutes de jeu et on peut s’attendre à une équipe bastiaise très offensive pour cette fin de match.
Le ton continue de monter, Yahia et Bruno sont rappelés à l’ordre. Entre alors en jeu l’ancien Lensois, Maoulida. Un potentiel bourreau pour le Racing qui doit tenir ce score.
Lens sera finalement assez peu inquiété en cette fin de match. Les Bastiais tentant leur chance de loin et sans mettre le siège sur le but de Riou.
Coulibaly aura même la possibilité de mettre à l’abri le RC Lens à la 119e minute mais son tir passe à côté.

L’arbitre siffle ainsi la fin du match sur une victoire lensoise 2 à 1 et ce malgré une ouverture du score bastiaise. Les Lensois n’ont jamais baissé les bras et ont été dominateurs durant presque tout le match. Ils peuvent également remercier l’Argentin Pablo Chavarria, qui a été omniprésent durant les 120 minutes, proposant des solutions en attaque et soulageant Touré sur le plan défensif. Son bn but totalement mérité conclut une très belle prestation de l'ailier.

Matthieu

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.