updated 05/12/2016 05:34

Coup de sifflet : la faute grossière

Coup-de-sifflet-Pierrick-Valdivia-RC-Lens-faute-grossiere-14Ce mardi, nous vous proposons le quatorzième volet de notre rubrique « Coup de Sifflet » consacrée à l’arbitrage. En effet, dans l'équipe de MadeInLens.com, nous avons la chance d'avoir Lolorcl, un jeune arbitre habitué des compétitions nationales de jeunes et qui, chaque semaine, nous apporte ses lumières, nous permet de mieux connaître et comprendre certaines règles majeures du football et nous évitera à l'avenir d'insulter copieusement l'arbitre après un « Coup de Sifflet » !

Ce week-end, le match face à Caen a été l'occasion de voir l'arbitre du jour, Ruddy Buquet, adressé deux cartons rouges. Comme l'indique le site de la LFP, à chaque fois, le motif de l'exclusion est le même : Pierrick Valdivia et Laurent Agouazi se sont rendus coupables d'une faute grossière. Retour sur les comportements qui sont apparentés à des fautes grossières.

Définition

Dans un premier temps, comme bien souvent, je citerai le texte édité par la FIFA pour définir la faute grossière : "Un joueur se rend coupable d'une faute grossière s'il agit avec excès d'engagement ou brutalité envers un adversaire lorsqu'ils disputent le ballon quand il est en jeu". Et pour l'excès d'engagement : "On entend l'attitude d'un joueur qui fait un usage excessif de la force au risque de blesser son adversaire."

Quelques exemples

Un tacle par derrière, de face ou latéralement qui met en danger l'intégrité physique d'un adversaire doit être sanctionné comme faute grossière. De la même manière, un joueur qui profite d'un duel aérien pour donner un violent coup de coude à un adversaire se rend coupable de ce type de faute. Enfin, on peut citer la multiplication des "semelles" depuis quelques années et, pour donner un critère d'appréciation aux arbitres, les instances recommandent à ce que toute "semelle" dont le point d'impact se situe au dessus de la malléole soit sanctionnée d'une exclusion.

Sévérité ou protection ?

Après ses différentes explications, libre à chacun de juger à froid quelques jours après le match, s'il aurait pris les mêmes décisions que M. Buquet. Il est clair que depuis quelques saisons, la volonté de la DTA et de l'UEFA (exclusion de Nani lors de Manchester United - Real Madrid l'an dernier par exemple) sont de sanctionner plus durement les tacles et semelles qui constituent la majeure partie des fautes grossières, cela dans un but de protection des joueurs. Certains diront que le football est un sport de contact, d'engagement mais doit-on attendre de voir des blessures graves comme celles de Gonalons (Lyon) ou Guerbert (Sochaux) ce week-end pour sortir le carton rouge ? Là encore, chaque personne à sa sensibilité mais, pour ma part, mon choix est clairement fait ...

Lolorcl

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.