updated 09/12/2016 05:38

Gervais Martel : « Beaucoup de motifs de satisfaction »

Gervais-Martel-RC-Lens-5Quasiment deux mois après son retour à la présidence du RC Lens, Gervais Martel revient dans La Voix des Sports sur ce début de saison réussi et encourageant des Sang et Or et sur ses choix, notamment pour le staff et l'arrivée d'Antoine Kombouaré.

- Aviez-vous imaginé que votre retour coïnciderait avec une telle embellie sportive ?
« Je suis content. Au-delà de la médiatisation de mon retour, il y avait un temps pour se remettre dans le bain de la compétition. Le moment était venu de montrer à nouveau des choses sur le terrain, car ça fait cinq ans qu'on est... médiocres. En allant chercher Antoine (Kombouaré), j'avais déjà le sentiment d'avoir lancé un signal fort. Dans la foulée, il fallait bâtir une nouvelle équipe. Évidemment, nous n'avions pas attendu de réintégrer officiellement le club pour préparer des choses. Avec notre cellule de recrutement et «Joss» (Blanchard) nous avions été actifs, l'objectif étant d'avoir vite une équipe dans le coup. »

- Vos choix ont été les bons ?
« Antoine (Kombouaré) a activé aussi ses réseaux pour faire venir des joueurs qu'il connaissait. Cela dit, j'ai été agréablement surpris de voir des joueurs comme Danijel Ljuboja, notre jeune gardien (Alphonse Aréola), s'être mis aussi rapidement dans le bain. Il y a beaucoup de motifs de satisfaction, y compris dans cet amalgame réussi entre jeunes et anciens. On a un collectif et un état d'esprit d'équipe. »

- Kombouaré à Lens, c'était déjà une idée... ancienne ?
« C'est exact. J'avais pensé à lui il y a deux ou trois ans. Je l'ai côtoyé dans le foot et en dehors, un peu plus lors du transfert de Bisevac à VA. Et, parallèlement, je l'avais rencontré à Paris et vu au golf à Arras. Je m'étais dit que si je revenais, c'est quelqu'un que je devrais absolument solliciter.»

- Selon vous, il avait le profil ?
« Antoine, c'est un chef de bande. Il est capable d'emmener tout le monde dans son sillage avec la rigueur nécessaire. Il connaît en outre le haut niveau, ainsi que la région pour avoir été à Valenciennes naguère. Ensemble, on va s'attaquer au challenge de la L2. Ce qui me plaît, c'est qu'on réponde présents à Bollaert. Une équipe qui réussit est une équipe qui, d'abord, gagne chez elle. »

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.