updated 06/12/2016 12:56

Stade Lavallois-RC Lens : le RC Lens s'impose difficilement et prend la tête de la Ligue 2

04-Stade-Lavallois-RC-LensCe samedi après-midi, le RC Lens affrontait le Stade Lavallois sur la pelouse du stade Francis Le Basser pour le compte du dernier match de la 4e journée de Ligue 2. En ce début de championnat les deux clubs ont un parcours totalement opposés.

D’un côté, le RC Lens effectue un début de saison prometteur, avec sept points pris sur neuf possibles, un jeu alléchant et offensif malgré une défense mise en difficulté comme ce fut le cas contre Auxerre samedi dernier. De l’autre, les Lavallois se retrouvent en dernière place, sans point après trois défaites et avec une fâcheuse manie d’encaisser des buts en fin de rencontre.

Après sa victoire large contre Auxerre, le RC Lens se devait de poursuivre sur sa lancée pour rester crédible dans sa quête d’une remontée en Ligue 2, surtout face à un adversaire en plein doute.

Pour le match, voici les compositions retenues par Philippe Hinschberger et Antoine Kombouaré :

Laval : Vanhamel - Belaud, Adéoti, Couturier, Rippert - Robic, Gonçalves (cap), Alla, Perrot - Bekamenga, Diallo.
Remplaçants : Hautbois, Ben Djemia, Militosyan, Tibéri, Baby.

Lens : Areola - Gbamin, Kantari, Yahia, Baal - Chavarria, Le Moigne, Cyprien, N'Diaye - Ljuboja, Touzghar.
Remplaçants : Atrous, Saint-Ruf, Nomenjanahary, Salli, Coulibaly.

À noter que, du côté lensois, c’est Loïck Landre qui prend place en tribune. Jean-Philippe Gbamin se voit redonner une nouvelle chance au poste de latéral droit, après avoir été complètement dépassé par l’Auxerrois N’Tep samedi dernier.

Dès le coup d’envoi, les Sang et Or partent à l’offensif et se montrent dangereux sur un corner puis un coup-franc, repris par Jean-Philippe Gbamin et qui oblige Mike Van Hamel à un premier arrêt.

Les Lavallois ne sont pas en reste, mais se montrent timides en ce début de match, procédant par contres. Si le jeu est plaisant, les occasions ne sont pas forcément très dangereuses jusqu’à la 13e minute.

Lancé en profondeur par Yoann Touzghar, Danijel Ljuboja résiste au retour de Guillaume Rippert mais sa frappe va mourir sur la barre transversale lavalloise. Deux minutes plus tard, c’est Yoann Touzghar qui se crée une très bonne occasion, mais sa frappe passe juste à côté du but mayennais.

Laval se montre également dangereux par Anthony Robic. A la 19e minute, l’ailier gauche repique et sa frappe frôle le poteau droit d’Alphonse Aréola, qui n’avait pas bougé.

Le match est fort plaisant, le ballon allant quasiment d’un but à l’autre. Les Lavallois se montrent de nouveau entreprenants et. Sur un corner lavallois, la remise de Malik Couturier vers les six mètres est reprise par Christian Bekamenga mais heurte la barre lensoise à la 31e minute. Après trois poteaux contre Auxerre, Alphonse Aréola est de nouveau sauvé par un de ses montants…

Et le tournant de la rencontre se produit à la 35e minute. Alors que Yoann Touzghar est lancé en profondeur, Malik Couturier le retient et commet la faute. S’il n’est pas le « dernier défenseur », le Lavallois annihile clairement une action de but car l’attaquant lensois filait vers les cages mayennaises. Florent Batta expulse alors Malik Couturier : Laval doit jouer à dix pendant 55 minutes.

La domination redevient lensoise sur cette fin de mi-temps, mais sans parvenir à concrétiser.

Cette première mi-temps fort plaisante s’avère encourageante pour la suite. Le jeu lensois, tourné vers l’offensive, a permis d’obtenir des occasions mais le réalisme n’était pas présent pendant ces 45 premières minutes. L’expulsion de Malik Couturier constitue un tournant dans la rencontre, obligeant les Lavallois à reculer et à procéder en contres lors de la seconde mi-temps.

Paradoxalement, le début de seconde mi-temps est dominé par Laval. Malgré la supériorité numérique du RC Lens, le pressing lensois est absent, notamment au milieu de terrain, laissant ainsi les Lavallois produire du jeu, sans toutefois créer le danger sur le but d’Alphonse Aréola.

Et le second tournant du match a lieu à la 55e minute. Alors que le RC Lens part en contre, Wylan Cyprien subit un tacle de Gaëtan Bélaud. Les pieds sont décollés mais un carton jaune est attendu… A la surprise générale, Florent Batta expulse directement le Lavallois.

Alors qu’on se dit que cela permettra aux Sang et Or de s’installer dans la partie de terrain lavalloise, c’est l’inverse qui se produit. Les Tangos se rebiffent et campent dans les 40 mètres lensois, sans toutefois mettre Alphonse Aréola en danger.

Les Sang et Or n’y sont pas depuis la reprise du jeu, commettant des fautes, laissant les Lavallois produire du jeu. En dehors d’une frappe sans grand danger de Danijel Ljuboja à la 49e minute, les Sang et Or ne se créent aucune occasion, jouant même rarement dans le camp lavallois.

Il faut attendre la 75e minute pour que les Lensois reprennent le contrôle du match. Insistant sur le côté gauche, Lens ne se crée pas réellement d’occasions mais les Lavallois ne sortent plus.

Et la délivrance arrive à la 84e minute. Sur une succession de corner, le dernier est le bon. Alaeddine Yahia, esseulé après une erreur de marquage de la défense lavalloise, place sa tête et ouvre le score. Les Lavallois, héroïques dans leur défense, craquent une nouvelle fois en fin de match.

La fin de match est favorable au RC Lens, qui multiplie les occasions sur le flanc gauche. Mais Laval se crée tout de même quelques situations sans parvenir à égaliser.

Et c’est Edgar Salli qui crucifie les Lavallois à la 92e minute. Sur la gauche, Adamo Coulibaly sert Danijel Ljuboja dans la surface, qui laisse passer intelligemment pour Edgar Salli. Seul devant Mike Van Hamel, le Lensois ne manque pas l’occasion et double la marque.

Au final, le RC Lens l’emporte sur Laval mais le match a été très moyen. En première mi-temps, le jeu montré par les Sang et Or laissait entrevoir une seconde mi-temps intéressante, d’autant plus que Laval était réduit à 10. Mais, dès la reprise, ce sont les Lavallois qui, malgré l’expulsion de Bélaud et à 9 contre 11, ont dominé des Lensois complètement hors du coup et comme tétanisés par cette supériorité numérique. C’est seulement dans le dernier quart d’heure que Laval va céder sur deux buts d’Alaeddine Yahia et d’Edgar Salli. La victoire est là, les trois points aussi ainsi que la première place au classement mais la rencontre laisse un goût d’inachevé, tant la prestation lensoise en seconde mi-temps était insipide.

Comme le disait Antoine Kombouaré, il y a encore beaucoup de travail… mais les résultats sont là et le RC Lens est premier de Ligue 2. Cela fait si longtemps qu’on ne gardera en tête que les trois points.

Revivez le live MadeInLens action par action.

Thomas

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.