updated 11/12/2016 17:00

Antoine Kombouaré : « Je me méfie terriblement de Laval »

Antoine-Kombouare-RC-Lens-10À la veille du déplacement du RC Lens à Laval, lanterne rouge actuellement de la Ligue 2 avec aucun point en trois matchs, Antoine Kombouaré confie toute sa méfiance avant d'affronter les Mayennais, dont il juge les prestations fort intéressantes mais, malheureusement, sans la réussite nécessaire pour l'emporter.

« Même si c’est une équipe qui, aujourd’hui, a zéro point, ils ont eu trois défaites ne championnat mais si on analyse bien ces trois défaites, ce sont trois défaites sur des buts concédés en fin de match : à Metz, ils encaissent un but à la 94e minute, ils perdent contre Caen à domicile à la 87e. Et surtout, il y a ce fameux match à Clermont, que j’ai vu, où ils prennent un but à la 92e, synonyme de défaite. C’est sur un coup-franc et, sur l’action précédente, ils ont une situation de contre à trois contre deux, leur permettant de gagner le match. Mais ils perdent le ballon, commettent une faute et sur le coup-franc… C’est une équipe, aujourd’hui, qui a connu la défaite à l’extérieur contre Clermont et Angers, qui ont neuf points sur neuf et sont en réussite. Et eux n’ont pas la réussite. Ce sont des matchs qu’ils maîtrisent. Pour avoir travaillé sur leurs matchs, en l’occurrence Angers et Clermont, ce sont des bons matchs. Ils sont capables de défendre, de jouer, de poser des problèmes aux adversaires mais c’est vrai que ce premier but pris à Metz les a fragilisés. Pour preuve, les deux derniers matchs qu’ils ont joués en championnat, ils perdent sur des fins de matchs où ils sont fragiles, en difficulté. »

« C’est une équipe qui est organisée en 4-5-1 avec un milieu très dense, très compact. Ils aiment tenir le ballon, jouer aussi et partir de derrière. Et surtout, c’est une équipe capable de contrer car je pense qu’ils vont aussi être capables de nous laisser le ballon, de nous aspirer pour jouer les contres à fond. Ils ont Bekamenga, qu’on connaît puisqu’il a joué à Nantes, qui est un joueur puissant capable de faire la différence. Je me méfie terriblement de cette équipe. Et ils ont un staff que je connais bien. Philippe Hinschberger, Denis Zanko… Il faut se méfier. Il n’y a pas de grand snoms dans cette équipe mais c’est une équipe qui, sur les matchs qu’ils ont joué, ont montré de bonnes choses mais, aujourd’hui, ils n’ont pas la réussite avec eux. Par contre, ils ont la pression : trois matchs, zéro point, ils reçoivent pour la deuxième fois. Ils vont vouloir faire un bon résultat et, pour la motivation, ils vont jouer Lens et vouloir gagner. »

Source : RCLens.fr

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.