updated 09/12/2016 16:16

Coup de sifflet : la gestion des joueurs blessés

Coup-de-sifflet-gestion-des-blesses-3Aujourd'hui, sur MadeInLens.com, nous vous proposons le troisième volet de notre rubrique consacrée à l'arbitrage. En effet, dans l'équipe du site, nous avons la chance d'avoir Lolorcl, un jeune arbitre habitué des compétitions nationales de jeunes et qui, très régulièrement, nous apportera ses lumières, nous permettra de mieux connaître et comprendre certaines règles majeures du football et nous évitera à l'avenir d'insulter copieusement l'arbitre après un coup de sifflet !

Le football est fait d’engagement et de contacts. Cela implique que parfois des joueurs se blessent et nécessitent des soins. Voici un passage en revue des directives mises en place dans les lois du jeu pour répondre à ces situations.

Comment le jeu doit-il être arrêté ?

Il convient tout d’abord de signaler que le jeu ne doit pas être systématiquement arrêté lorsqu’un joueur semble blessé. Avant d’arrêter le jeu, l’arbitre doit estimer si le joueur présente une blessure sérieuse nécessitant des soins immédiats. Dans ce cas, l’arbitre a la possibilité d’interrompre le jeu pour appeler un soigneur. Le jeu reprendra alors par une balle à terre à l’endroit où se trouvait le ballon au moment de l’arrêt.

Retour sur le terrain du joueur

En dehors de quelques exceptions qui seront détaillées dans cet article, lorsqu’un soigneur est entré sur le terrain pour évaluer l’état d’un joueur, ce joueur devra quitter l’aire de jeu et ne pourra revenir sur le terrain qu’une fois le jeu ayant repris et avec l’accord de l’arbitre central (et non d’un assistant ou du quatrième arbitre). Ce retour s'effectuera depuis une ligne de touche s'il a lieu pendant le jeu, et de n'importe quel endroit du terrain s'il a lieu à un arrêt de jeu.

Saignement

Première exception aux conditions générales évoquées ci-dessus : le joueur présentant un saignement. Celui-ci devra sortir du terrain et attendre la fin de l’hémorragie avant de pouvoir revenir. Lors d’une compétition où un quatrième arbitre est présent, il effectue lui-même cette vérification et ainsi le joueur peut revenir sur le terrain alors que le jeu est en cours. En revanche, dans les compétitions amateurs où le match n’est dirigé que par un trio, c’est l’arbitre central qui effectue cette vérification lors d’un arrêt de jeu.

Collision entre un gardien et un adversaire

Bien entendu lorsqu’un gardien est blessé et reçoit des soins celui-ci ne quitte pas le terrain. Par soucis d’égalité, lorsqu’un gardien et un de ses adversaires se percutent, cet adversaire pourra également rester sur le terrain s’il a reçu des soins et reprendre part au jeu immédiatement (sauf s’il nécessite des soins plus importants, auquel cas il sortira et reprendra part au jeu plus tard).

Collision entre deux partenaires

Egalement, lorsque deux joueurs d’une équipe se percutent et reçoivent des soins, ils n’auront pas à quitter le terrain afin de ne pas pénaliser cette équipe qui se retrouverait à 9. Récemment, en Ligue des Champions lors du match aller entre le PSG et le FC Barcelone, cela était arrivé à deux joueurs barcelonais et l’arbitre avait commis une erreur en demandant aux deux joueurs de quitter le terrain. Précisons toutefois que si deux joueurs d’une équipe sont blessés simultanément mais que cela n’est pas dû à une collision, les deux joueurs devront sortir et l’équipe évoluera à 9 pendant quelques instants.

Lolorcl

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.