updated 10/12/2016 12:26

Antoine Kombouaré : « Je suis déçu et ça a du mal à passer »

Antoine-Kombouare-RC-Lens-7À chaud après la défaite du RC Lens contre l'OM au stade Bollaert-Delelis ce mercredi soir, Antoine Kombouaré se montre particulièrement déçu du résultat final, regrettant les occasions manquées. Mais ce match lui donne de nombreux enseignements sur ses joueurs, sur ce qui sera à travailler dans les jours à venir et ce samedi contre Charleroi à Arras pour que le RC Lens soir prêt contre le CA Bastia le 4 août prochain pour le début de la Ligue 2.

« Mon premier sentiment, c’est bien sûr de la déception. Je suis comme ça. On est tous un peu comme moi : on aime gagner. Ce soir, c’est une défaite et, forcément, on est très déçus. Après, on peut se dire que c’est cruel car on a le sentiment d’avoir fait des bonnes choses. Mais, au résultat final, on perd 0-1. En championnat, ça fait 0 point. Je suis déçu et ça a du mal à passer. On joue pour gagner. Après, il y aura un débriefing, avec des images à l’appui. On dira les choses qui n’ont pas été bonnes, puis il faudra les corriger, et dire les choses qui ont été bonnes aussi. Mais quand on sort d’un match…

On joue pour gagner. Forcément, comme je l’ai dit aux joueurs, je n’aime pas voir des visages qui sourient parce qu’on a perdu. Ce n’est pas possible. On est donc animés par cette rage et il ne faut pas prendre de mauvaises habitudes avec les défaites. Après, la semaine va venir, les joueurs vont venir avec les entraînements : on pourra discuter tranquillement, expliquer les choses, corriger car on en est phase de préparation. Ce soir, c’est une revue d’effectif avec, en ce qui me concerne, l’idée de découvrir encore les joueurs, de sentir mon équipe, pour ajuster après et tout faire pour être prêt le 4 août.

On s’est beaucoup battu et c’est bien. On a joué, on s’est créé des occasions mais, forcément, le fait de ne pas les marquer nous met dans une posture très compliquée. Et à l’arrivée, ça fait une défaite.

On est tellement concentré par le match, par le jeu… Il y a des temps morts, ce qui permet de transmettre des consignes auprès des joueurs. Mais j’ai pu voir et sentir qu’il y a la ferveur, un soutien, des chants… et c’est magnifique. Mais c’est dur pour moi après un match car je reste sur le fait qu’on ait perdu et ça a du mal à passer. La nuit va être longue. On va attendre demain pour digérer cette défaite, pour analyser tranquillement ce qu’on a vécu par rapport au jeu et en termes d’émotions avec le public. »

Source : RCLens.fr

Derniers articles

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

En poursuivant votre navigation sur nos sites, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, nous permettant de personnaliser votre navigation et les éventuels messages publicitaires, d'enregistrer vos préférences d'utilisation, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.